Salarier soi-même un(e) aide à domicile

Envie ou besoin d’employer un.e aide à domicile pour vous-même ou pour un proche âgé ? Si vous vous interrogez sur le mode d’intervention, voici des informations concrètes sur l’emploi direct. Que faut-il savoir avant de salarier vous-même un intervenant ? Quelles sont les aides financières disponibles ?

Qu’est-ce que l’emploi direct ?

La personne âgée emploie directement un intervenant, sans passer par un intermédiaire.

Qui intervient ?

C’est la personne âgée concernée qui choisit son aide à domicile. Une seule et même personne apporte donc l’aide.

Mon intervenant est-il remplacé lors de ses congés ?

Si l’intervenant souhaite s’absenter pour cause de maladie ou pour prendre des congés, vous devez vous-même trouver un remplaçant.

Ai-je une responsabilité juridique et une responsabilité administrative ?

Sur le plan juridique, vous êtes responsable en tant qu’employeur. Vous devez respecter les obligations légales en cas de licenciement ou d’accident du travail. Le respect du droit à la formation et le versement du salaire sont aussi de votre ressort.

Sur le plan administratif, vous devez remplir plusieurs responsabilités : rédaction du contrat de travail, calcul du salaire, paiement des cotisations, application du droit du travail. Sachez que vous devrez aussi réaliser les démarches nécessaires en cas de congé maternité ou de licenciement de votre intervenant.

Quel est le coût pour un intervenant en emploi direct ?

L’emploi direct est moins onéreux que le mode mandataire et que le mode prestataire.

Quelles aides pour l'emploi direct ?

Plusieurs aides sont disponibles lorsque le senior choisit l'emploi direct  :

  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie
  • La prestation de compensation du handicap
  • Les aides fiscales

A qui dois-je m’adresser ?

Vous pouvez consulter l’Espace Senior du Département.

Espaces Seniors du département :

Télécharger