Veiller à la santé animale, à la sécurité alimentaire et à la qualité de l’eau

Le Département de l’Aude oeuvre pour la santé animale, la qualité des eaux et l’hygiène alimentaire avec l’action du laboratoire vétérinaire départemental.

Le laboratoire vétérinaire départemental de l’Aude assure trois missions :

  1. Veiller sur la santé animale et la faune sauvage (secteur santé animale)
  2. Garantir la sécurité alimentaire (secteur hygiène alimentaire)
  3. Surveiller la qualité de l’environnement et notamment de l’eau (secteur hydrologie)

Le Laboratoire possède un rôle prépondérant dans la surveillance sanitaire des troupeaux de bovins, ovins et caprins. Il réalise les analyses réglementaires demandées par les services vétérinaires de l’Etat, le groupement de défense sanitaire et les éleveurs.

Il apporte aux éleveurs une assistance gratuite en autopsiant les animaux d'élevage et en pratiquant les analyses pour dépister les maladies contagieuses.

La prévention par le dépistage

Le laboratoire organise et gère le dépistage :

  • Des maladies animales réglementées, c’est à dire des maladies légalement réputées contagieuses dont certaines sont transmissibles à l'homme : leucose, brucellose, rhinite bovine infectieuse, maladie de la vache folle, fièvre catarrhale ovine.
  • Des maladies ayant des répercussions économiques : diarrhée virale bovine (BVD), paratuberculose, autres maladies abortives, hypodermose, virus de l'arthrite encéphalite caprine (CAEV).
  • Des maladies émergentes.

La certification des cheptels et la prophylaxie animale

Le laboratoire certifie les cheptels pour l'Etat, les éleveurs, les vétérinaires, les particuliers, l'office national de la chasse et de la faune sauvage et les fédérations de chasseurs.

L’aide au diagnostic vétérinaire

  • Le Laboratoire prend également en charge :
  • Des analyses d’aide au diagnostic des autopsies de petits animaux.
  • La parasitologie.
  • La bactériologie et la recherche de leishmaniose.
  • Des analyses permettant le diagnostic de maladies émergentes telles que la fièvre catarrhale ovine et la maladie de Schmallenberg.
  • Les tests rapides de dépistage des Encéphalopathies Spongiformes Bovines (ESB) et de la tremblante des petits ruminants.

Quelles espèces sont concernées ?

Le laboratoire intervient sur de nombreuses espèces telles que les bovins, ovins, caprins, porcins, oiseaux, lapins, équins, canins, félins ou même encore les abeilles.

Quelles sont les techniques utilisées ?

Le laboratoire utilise des techniques comme la bactériologie, l’immunologie, la sérologie, la biologie moléculaire et la parasitologie.

Le laboratoire intervient dans le suivi sanitaire de la chaîne alimentaire et des produits fabriqués par les éleveurs et les producteurs locaux : Gâteaux, fromages, plats cuisinés, coquillages, charcuteries, laitages,...

Un rôle de prévention et de conseil

Le laboratoire met en oeuvre les services suivants :

  • Auto-contrôles : analyses préventives et régulières pour maîtriser les points critiques (denrées, surfaces entre autres).
  • Accompagnement vers la qualité et la sécurité : validation des procédés de fabrication ou de transformation.
  • Assistance technique dans l'interprétation des résultats.
  • Service de collecte et de transport réfrigéré des prélèvements.

Une mission de contrôles officiels

En tant que prestataire officiel de l'Etat, le laboratoire vétérinaire met en place des contrôles :

  • Sur les denrées d'origine animale, de la production jusqu'à la consommation dans un but préventif, afin de maîtriser les points critiques de la chaîne alimentaire.
  • Dans l'évaluation des risques lors de toxi-infections alimentaires collectives causées par la consommation d’aliments contaminés par des micro-organismes.

Le Laboratoire effectue des analyses pour

  • Les Services Vétérinaires de l’Etat : contrôles officiels,
  • Les professionnels des métiers de bouche : traiteurs, charcutiers, fromagers et autres artisans de l’agroalimentaire,
  • La restauration collective : cantines des écoles, des collèges, des lycées, des maisons de retraite, et des foyers d’hébergement de personnes handicapées
  • Les ostréiculteurs du littoral.

Des techniques diversifiées

Le laboratoire vétérinaire utilise diverses techniques :

  • En bactériologie classique ou rapide : recherche de germes indicateurs d'hygiène et de germes pathogènes tels que listeria spp, salmonella spp, staphylocoques, Escherichia Coli, Clostridium spp ou bien encore bacillus cereus.
  • En parasitologie : recherche de trichines. Le laboratoire vétérinaire réalise des analyses de recherche de trichines dans la viande des chevaux, des porcs et des sangliers à la demande des services vétérinaires de l’Etat et de la fédération départementale de la chasse.

Le suivi environnemental et sanitaire

Dans le cadre de son programme “hydrologie”, le laboratoire vétérinaire participe au suivi environnemental et sanitaire des milieux aquatiques, des effluents domestiques et industriels, et à la performance des usines de traitement des eaux usées.

La prévention de la légionellose

Le laboratoire vétérinaire effectue :

  • Des analyses de bactériologie pour la recherche des légionelles dans les installations de production de stockage et de distribution d’eau chaude sanitaire qui alimentent les établissements de santé, les hôtels, les campings et autres établissements recevant du public,
  • Des analyses de bactériologie pour les eaux potables, de loisir et superficielles.

Il contrôle les installations suivantes :

  • Stations d'épuration
  • Eaux de surface
  • Eaux de consommation humaine
  • Eaux de baignade
  • Service de collecte et de transport des prélèvements

Les techniques utilisées pour réaliser les contrôles

Le laboratoire utilise diverses techniques :

  • En bactériologie : recherche de bactéries telles que Legionella Pneumophila, Escherichia Coli ou bien encore Pseudomonas aeruginosa.
  • En chimie : diverses mesures telles que les dosages du pH, des nitrates, nitrites, chlorures divers ou les déterminations comme la demande biochimique en oxygène (DBO), chimique en oxygène (DCO) et mesure des matières en suspension (MES). Le laboratoire réalise des analyses de chimie pour le suivi des eaux de stations d’épuration et des eaux urbaines et industrielles.

Le saviez-vous ?

  • Le laboratoire vétérinaire de l’Aude fait partie d’un réseau national
  • Il est financé pour moitié par le Département, le reste par ses propres recettes
  • De nombreux professionnels font confiance à la compétence et à la réactivité du laboratoire vétérinaire

Coordonnées & contact

Adresse : Allée Raymond Courrière , 11 000 CARCASSONNE
Accès en transport en commun : Bus Ligne 3 Bis, arrêt "CG11"
Téléphone : 04 68 11 67 54
Mail : secretariat-lvd11@aude.fr
Horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Situer