Le rôle essentiel des espaces naturels sensibles

Un espace naturel sensible est un site qui présente un intérêt particulier en matière de biodiversité ou de paysage. Il accueille des habitats naturels fragiles, des espèces rares ou protégées ou encore des paysages remarquables. 219 sites naturalistes d’intérêt ont été identifiés dans l’Aude en tant que espaces naturels sensibles et 17 d’entre eux appartiennent au Département.

Dans l’Aude, 219 sites présentent un intérêt naturaliste particulier. Ils ont été identifiés par le Conseil départemental avec le réseau associatif local de naturalistes. Cela représente 40% de la surface du territoire et une richesse énorme en terme de biodiversité. 
Depuis 1985, le Département a acquis 17 de ces espaces naturels qui couvrent près de 2 000 hectares. Il les aménage, les entretient pour protéger la biodiversité et pour permettre au public de profiter de ces richesses lors de ses visites.

Le Département accorde également des subventions aux propriétaires ou gestionnaires d’espaces naturels qui présentent des projets de restauration, de sauvegarde et d’ouverture au public, permettant ainsi à leurs propres sites naturels de devenir des espaces naturels sensibles.

Ces sites naturels, ont plusieurs fonctions.

Ils permettent de préserver la qualité des sites, des paysages et des milieux naturels. Ils assurent la sauvegarde des habitats naturels.

En parallèle des actions de protection de la biodiversité, les espaces naturels sensibles ont une place centrale dans la sensibilisation et l’éducation à l’environnement. C’est pourquoi ces sites, lorsqu’ils appartiennent au département sont progressivement aménagés pour être ouverts au public, sauf exception justifiée par la fragilité du milieu naturel. Les sentiers de découverte qui les traversent sont équipés de panneaux d’information pour faire connaître aux visiteurs la faune et la flore, découvrir l’histoire du lieu et ses éléments remarquables.

Huit sont situés dans la Montagne Noire : Cubserviès, Ventazous, Lacalm, La Ferrière, La Grèze, Co d’Abrial, Bois Grand, la Rouge.
Cinq dans les Corbières : La forêt des Plos, La Bruyère, Bordegrande, Saint-Rome  Fenouillères et la Mugue.

Enfin la Bourdette-Le Conquet se trouve dans le Lauragais, la Genevrière qui abrite l’observatoire des vautours de Bugarach dans la Haute Vallée de l’Aude et Bac Pégullier au pied du plus haut sommet audois des Pyrénées.

En bord de mer, le Conservatoire du littoral met en valeur 3 000 hectares d’espaces naturels, avec le Parc naturel régional de la Narbonnaise et les communes concernées.

La carte des 17 espaces naturels sensibles propriété du Département 

A partir de mars, retrouvez ici le programme des activités “Découvrons ensemble les espaces naturels sensibles de l’Aude”