Covid-19, Culture, Santé

Le Département propose d'accueillir un spectacle "test" à taille humaine

La présidente du Département a écrit un courrier à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, afin de lui proposer qu'un "spectacle "test" à taille humaine" soit organisé dans l'Aude.

Publié le

Après Paris et Marseille, pourquoi pas l'Aude ? C'est en tout cas dans un "esprit constructif", avec la volonté que les territoires ruraux ne soient pas oubliés et les petits spectacles sacrifiés, que la présidente du Département de l'Aude a écrit un courrier à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, afin de l'informer que l'Aude se portait candidate pour accueillir un "spectacle "test" à taille humaine".

Les artistes constituent une formidable énergie pour notre territoire, ils créent, jouent, dansent et participent à un lien social tant désiré aujourd'hui.

"Dans les territoires ruraux, la grande majorité des concerts ou représentations théâtrales se jouent devant moins de 200 participants, a justifié l'élue. Dans l'Aude, ces spectacles touchent l'ensemble du territoire, des communes les plus reculées aux aires urbaines de Carcassonne et Narbonne. Même si certaines représentations peuvent accueillir une vingtaine ou une trentaine de spectateurs, la qualité artistique et le partage d'une expérience culturelle commune n'en demeurent pas moins féconds." Et de rappeler : "Les artistes constituent une formidable énergie pour notre territoire, ils créent, jouent, dansent et participent à un lien social tant désiré aujourd'hui".

La proposition de la présidente d'organiser un spectacle "test" à taille humaine entend "donner enfin une lueur d'espoir aux artistes et aux habitants. "Une expérimentation qui aurait également la vertu de l'efficacité en ce sens que ses résultats viendraient compléter et affiner un modèle adapté aux différentes pratiques artistiques".

Faire que les petits spectacles ne soient pas tributaires d'une décision prise au regard des grands concerts

L'élue espère ainsi répondre à l'incertitude qui pèse sur le sort des petits spectacles et leur hypothétique réouverture, alors que la question, aujourd'hui, n'est officiellement posée que pour les concerts de 5 000 places. "Si les résultats de ces expérimentations devaient se révéler négatifs, ceux-ci entraîneraient-ils une décision pour des représentations à taille humaine ?",  interroge la présidente, jugeant que l'on ne peut comparer un concert de 5000 places et une représentation théâtrale pour 50 personnes. "Rien ne serait plus terrible que de traiter de la même façon des spectacles en tous points différents."

Continuer à développer une vie sociale et culturelle tout en protégeant nos populations.

Déjà, l'été dernier, le Département de l'Aude avait expérimenté l'opération "100 spectacles pour l'Aude" incitant les communes à programmer des compagnies et artistes grâce à une forte compensation financière. L'initiative avait créé "un formidable élan sur notre territoire qui avait permis, l'espace de quelques semaines, de retrouver ce semblant de "vie d'avant". L'expérimentation proposée par la présidente participe à cette logique : "Continuer à développer une vie sociale et culturelle tout en protégeant nos populations".