Quelles aides et quels services pour les aidants aux personnes âgées ?

Vous vous occupez déjà d’une personne âgée ? Vous envisagez de vous occuper d’un senior, que ce soit un membre de votre famille ou un proche ? Connaissez-vous les aides et les services mis à votre disposition pour vous aider dans ce rôle d’accompagnant ? Le Département met en œuvre une politique d’aide aux aidants pour leur permettre de mener à bien leurs missions.

Quel est le rôle d’un aidant pour une personne âgée ?

Un aidant est chargé d’accompagner un proche âgé en perte d’autonomie. Son rôle est d’apporter un soutien dans la vie quotidienne du senior.

Parfois, l’aidant préfère arrêter de travailler ou diminuer son activité professionnelle pour se consacrer pleinement à sa mission. Est-ce possible de toucher un salaire pour l’aide apportée au proche ? La réponse est oui !

Quelles aides et quels services pour un aidant ?

Le statut d’aidant n’existe pas. Cependant, il est possible de devenir aidant salarié, et donc de toucher une rémunération pour l’aide apportée à un proche.

Quelles sont les conditions pour devenir aidant salarié ?

  • Si le senior touche l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie : vous pouvez être embauché.e comme aide à domicile et bénéficier d’un contrat de travail. Ce contrat n’est pas valable si l’aidant est le conjoint de la personne aidée.
  •  Si le senior ne touche pas l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie : vous pouvez être embauché.e librement comme aide à domicile.

Quelles sont les obligations de la personne âgée qui bénéficie de l’aide ?

La personne âgée qui est aidée doit :

  • Signer un contrat de travail
  • Déclarer l’emploi à l’URSSAF
  • Remplir les obligations liées à une embauche : délivrer un bulletin de paie, des formations, des congés, etc.
  • Déclarer l’emploi au Département

L’aidant aura droit à une protection sociale et cotisera pour la retraite.

Recevoir du soutien et de l’aide

Le rôle d’aidant n’est pas toujours simple au quotidien. Véritable clé de voûte pour la personne âgée concernée, il se doit d’être présent pour préparer les repas, faire les courses, ranger la maison ou encore faire la toilette et réaliser le change. Des solutions existent pour permettre aux aidants de se dégager du temps et prendre du recul.

  • L’aidant peut bénéficier d’un droit au répit. Qui est concerné ? Le proche âgé doit être bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie et avoir besoin d’une aide indispensable à sa vie à domicile. Plus précisément, le plafond du plan d’aide de l’allocation personnalisée d’autonomie doit être atteint. De plus, l’aidant ne peut être remplacé par une personne de l’entourage du senior.

Si vous répondez à ces critères, le droit au répit finance : l’accueil du senior dans un accueil de jour ou de nuit, un hébergement temporaire ou un relais à domicile, le tout dans la limite de 500 euros par an.

  • En tant qu’aidant, vous avez besoin d’écoute ? Participez à des groupes de parole et à des réunions d’informations pour les aidants !

À qui s’adresser ?

Contactez l’Espace Senior du Département pour obtenir des renseignements sur le rôle d’aidant et les déclarations à effectuer : nombre d’heures réalisées, type d’aide apportée, etc.  

Consultez les établissements d’hébergement pour personnes âgées ou encore les centres communaux d’action sociale de l’aude pour trouver des groupes de parole.

Espaces Seniors du département :

Télécharger