L'œnotourisme, fruit d'une longue histoire

Les visites de caves attirent le public, comme ici au domaine du château Le Bouïs, près de Gruissan.

La culture millénaire du vin sur notre territoire, associée à des richesses patrimoniales et touristiques reconnues internationalement, fait de notre département une destination de choix pour les amoureux du tourisme viticole. Retour sur une évolution qui va dans le sens de l’histoire en terre audoise.

Publié le

Le vin, "un bien culturel"

Tailler la vigne, la relever, vendanger. Si les techniques ont évolué au fil du temps, ces gestes immémoriaux accompagnent le quotidien de notre territoire depuis plus de 2 000 ans. En effet, depuis l’Antiquité et l’installation de colonies romaines en Narbonnaise, les hommes et femmes travaillent la vigne sur nos terres au point d’en faire, à partir du 17e siècle, la principale ressource économique du département. Un héritage qui perdure depuis plusieurs siècles. Car, si la région Occitanie est aujourd’hui le premier vignoble mondial en superficie pour les vins d’origine avec 87 appellations produites sur 268 115 hectares, le département de l’Aude représente à lui seul 25 % de cette superficie régionale. 

 

Des cépages riches et variés

La vigne modèle les paysages de l’Aude : elle peuple les collines, habille les pentes des montagnes jusqu’aux rivages de la Méditerranée. La grande diversité des terroirs engendre une large gamme de vins aux arômes délicats et subtils. Pinot noir, cabernet franc, syrah, grenache, carignan, mourvèdre... autant de cépages familiers et évocateurs qui traduisent la variété des raisins cultivés dans le département. 

Dans l’Aude, les vignerons produisent des vins d’une diversité remarquable : rouges, rosés, blancs, tranquilles, pétillants. On recense ainsi pas moins de neuf appellations d’origine contrôlée sur notre territoire : Corbières, Corbières-Boutenac, Cabardès, Limoux, La Clape, Malepère, Minervois-la-Livinière, Fitou et Muscat-de-Rivesaltes. L’appellation d’origine contrôlée (AOC) est un label spécifiquement français qui désigne les vins dont toutes les étapes de la production sont réalisées avec un savoir-faire spécifique dans une zone géographique bien définie. 

D’autres vins sont produits dans l’Aude sous l’appellation IGP (Indication géographique protégée). Elle atteste elle aussi de leur qualité et de leur origine. Ces vins assemblent plusieurs cépages et sont le fruit du labeur de vignerons inventifs qui travaillent en coopératives ou en caves particulières. Dans notre département, on dénombre une quinzaine d’indications géographiques protégées.

 

Une filière structurée

Dans l’Aude, les premières coopératives viticoles sont apparues au tout début du 20e siècle, fondées par des ouvriers agricoles militants avec un objectif simple : mettre en commun la production et développer la vente sans intermédiaires. Le mouvement a commencé à Lézignan-Corbières avec un chai coopératif construit en quelques mois en 1909. Dans la décennie suivante, les coopératives ont essaimé et le mouvement s’est généralisé au milieu du siècle. Aujourd’hui, les caves coopératives rythment le paysage viticole de l’Aude, qui en compte plus d’une centaine en activité. La production massive d’antan a toutefois laissé place à une production plus exigeante permettant la reconnaissance grandissante des vins audois. 

 

Un terroir, c'est quoi ?

Un terroir désigne la combinaison d’une zone géographique, avec ses caractéristiques physiques et biologiques, et de l’action de l’homme sur ce territoire, qu’il façonne par son savoir-faire. En résumé, un terroir c’est un climat, un sol, une production, un paysage et un savoir-faire ! Ces spécificités permettent à chaque terroir de produire un vin spécifique. 

Pour en savoir plus, découvrez la fresque « De l’Aude dans son vin » de l’application « Pays cathare, le guide », disponible sur iOS et Android.

 

Une situation privilégiée

Située au cœur du triangle Barcelone- Toulouse-Montpellier, traversée par deux axes autoroutiers, l’Aude profite d’une situation géographique privilégiée, au sud de la France, au cœur de la région Occitanie. Elle attire chaque année près de 4 millions de touristes et enregistre 20 millions de nuitées touristiques. Porté par la notoriété et l’attractivité de la Cité de Carcassonne, du Canal du Midi, du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, des citadelles du vertige, de la Méditerranée et des Pyrénées, le département bénéficie en outre d’un patrimoine agricole reconnu pour sa qualité à travers les productions de truffes, d’huiles d’olive, de plantes aromatiques, de miel, de fromages ou de foie gras notamment. Autant de richesses qui font de l’Aude une zone prédestinée pour le développement de l’œnotourisme.