Solidarité

Le Département de l’Aude et l’État renforcent leur action contre la pauvreté

Sophie Elizéon, préfète de l'Aude, et Hélène Sandragné, présidente du conseil départemental de l'Aude, lors de la signature de l'avenant à la convention.

Un avenant à la convention d’appui à la lutte contre la pauvreté a été signé ce jeudi 26 novembre par Hélène Sandragné, présidente du conseil départemental de l’Aude, et Sophie Élizéon, préfète de l’Aude. Bénéficiant d’une enveloppe de 2 790 545 € en 2020, il vise à renforcer la stratégie de lutte contre la pauvreté pour aider et accompagner les personnes les plus vulnérables.

Publié le

Le conseil départemental de l’Aude et les services de l’État se mobilisent pour limiter les effets de la crise sanitaire, sociale et économique. Signe de cette volonté, un avenant à la convention d’appui à la lutte contre la pauvreté a été signé ce jeudi 26 novembre par Hélène Sandragné, présidente du conseil départemental de l’Aude, et Sophie Élizéon, préfète de l’Aude. Avec cet objectif : soutenir et protéger les personnes les plus fragiles, notamment les jeunes. Cette convention, qui bénéficie d’une enveloppe de 2 790 545 € en 2020, est financée à parts égales par le Département de l’Aude et l’État.

Lutter contre toutes les formes de précarité, promouvoir un accès aux droits pour tous, agir au bénéfice des plus jeunes Audois

Cet avenant s’inscrit dans la continuité de la convention signée le 25 juin 2019 entre l’État et le conseil départemental de l’Aude, qui avait fixé les priorités suivantes : accompagner les sorties des jeunes sortant de l’aide sociale à l’enfance (ASE), améliorer l’insertion des bénéficiaires du revenu de solidarités active (RSA) et généraliser les démarches de premier accueil social inconditionnel de proximité. En complément de ces actions "socles", le Conseil départemental de l’Aude a choisi notamment d’engager les actions spécifiques suivantes : lutter contre toutes les formes de précarité, promouvoir un accès aux droits pour tous, agir au bénéfice des plus jeunes Audois.

"Pour le conseil départemental de l’Aude, la signature de cette convention de lutte contre la pauvreté en juin 2019 s’inscrivait dans la logique des nombreuses actions engagées par le Département depuis plusieurs années en direction des publics les plus fragiles", a souligné Hélène Sandragné. La présidente du conseil départemental de l’Aude, qui annoncera prochainement de nouvelles mesures liées aux conséquences sociales de la pandémie et du deuxième confinement, a tenu à "remercier tous les services et associations qui oeuvrent au quotidien pour maintenir la cohésion sociale".