Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement Villages au cœur

Portraits 1

Michel Cornuet et Renaud Barrès
Michel Cornuet et Renaud Barrès, président et directeur du CAUE de l'Aude militent pour redonner des couleurs aux centres des villages du département. Le concours d'idées « Revivre en centre-bourg » a ouvert des pistes intéressantes. Entretien.

Publié le

AudeMAG : Comment est né le projet du concours d'idées « Revivre en centre-bourg » porté à Pieusse et Laure-Minervois ?

Michel Cornuet : Notre département est magnifique. Toutefois, quand on traverse nos villages, on constate une lente dégradation avec des cœurs de bourg qui perdent leurs commerces et des zones d'habitats qui grignotent sur les vignes.
Renaud Barrès : Sur ce constat, nous avons imaginé un concours d'idées ouvert aux étudiants et jeunes architectes, urbanistes, paysagistes et sociologues. Le principe : proposer des pistes pour redonner envie de vivre en centre-bourg. On s'est appuyé sur deux communes de mille habitants, Pieusse et Laure-Minervois, avec des morphologies différentes.
Quelles sont les solutions envisagées ?
M. C.: Pour un village comme Pieusse avec une zone commerciale à proximité et un centre ancien regroupé, l'idée est de conduire des actions par îlots. A l'image des caves coopératives, il s'agit de fédérer autour d'un projet collectif les propriétaires de maisons souvent inoccupées ou à l'abandon.
R. B. : On pourrait imaginer ainsi de regrouper des habitats, en détruire certains pour proposer des espaces contemporains, des pièces plus grandes, des jardins...
A Laure-Minervois, les idées sont-elles différentes ?
M. C. : Aujourd'hui, où que l'on vive, les notions de lumière, d'espace sont importantes.
Les gens veulent la même qualité de vie dans les villages qu'en ville avec de grands espaces, des baies vitrées... A Laure-Minervois, certaines maisons se sont dégradées et ne sont pas restaurables. Il faudra les détruire.
R. B. : Notre volonté est aussi de recréer des espaces où les gens se retrouvent. Cela passe par la valorisation de l'espace public, la création d'aires de services et de lieux d'accueil de commerces ambulants. Il faut aussi que la nature entre dans le village.

L'Aude a été précurseur.
Le sujet est aujourd'hui national.

                               Renaud Barrès, directeur du CAUE.

Comment peut-on convaincre les élus d'agir dans ce sens ?
R. B. : Un véritable engagement des élus est indispensable. Cet été, pour sensibiliser les mairies des 438 communes du département, nous avons diffusé la plaquette « Quel devenir pour les cœurs de nos villages ? ». Nous proposons aussi des soirées-débats autour du film réalisé en 2016, « Centre-bourg, le fil rouge » pour débattre avec les habitants.
Chaque année, nous emmenons aussi des élus voir des aménagements
d'espaces publics ailleurs. En 2018, nous irons dans le Lot. Au CAUE, nous pouvons aussi faire passer certaines de ces idées aux particuliers qui viennent chercher des conseils.
M. C. : Lors de la présentation des réponses au concours « Revivre en centre-bourg », les salles étaient pleines. Et ce large public a pu discuter avec les étudiants en présence des élus. Il y a eu un vrai débat. A l'avenir, le travail se fera dans les communes en concertation avec les habitants.
Qu'est-ce qui vous fait autant aimer ce département ?
R. B. : C'est l'extrême diversité des paysages. Le fait que mon Auvergne natale est présente avec la montagne Noire. On a l'Espagne avec les Corbières, le Massif Central, les Pyrénées, la mer. C'est éblouissant !
M. C. : Comme Renaud, je suis sensible à cette diversité et je suis aussi attaché au côté rebelle des Audois.


 

BIOGRAPHIE
MICHEL CORNUET

1949. Naissance à Courbevoie (Hauts-de-Seine) où il vit jusqu'à l'âge de 21 ans.
1967. Il décroche son diplôme de technicien supérieur en électronique industrielle.
1973. Il quitte la région parisienne et son poste chez Thomson pour se lancer dans l'élevage et l'arboriculture dans l'Aude.
1977. Premier mandat comme conseiller municipal
à Campagne-sur-Aude.
1987. Il participe à la création d'une Scop autour de la
ressource forestière et travaille notamment en Nouvelle-Calédonie.
2000. Il devient président du CAUE.
2007. Elu adjoint au maire de Carcassonne et président du Covaldem.


BIOGRAPHIE
RENAUD BARRÈS

1971. Naissance au Puy-en-Velay, en Haute-Loire.
1998. Il étudie à Lyon et réussit le concours
d'architecte à Montpellier. Il obtient aussi
un DEA d'histoire de l'architecture à la Sorbonne.
1999. Premier emploi pour travailler sur la restauration
du site de Le Corbusier et d'Eileen Gray
à Roquebrune-Cap-Martin.
2004. Il crée à Albi son agence d'architecture
avec son épouse, architecte d'intérieur.
2007. Il rejoint le CAUE comme architecte-conseil
et en devient deux ans plus tard, le directeur.