Être assistant.e familial.e en pratique

Statut, formation, rémunération... Découvrez ici toutes les informations pratiques sur le métier d'assistant.e familial.e

Quel est le statut de l’assistant.e familial.e ?

L’assistant.e familial.e est un agent contractuel de la Fonction Publique Territoriale, non titulaire : son contrat de travail est lié au contrat de placement de l’enfant à son domicile.

Quelle rémunération ?

Le recrutement de l’assistant.e familial.e intervient 2 mois avant le premier placement d’enfant. Durant cette période dite « attente préalable au premier placement d’enfant », l’assistant.e familial.e perçoit une rémunération, sur la base de la fonction globale d’accueil, soit 50 SMIC horaire par mois.

Le versement de cette rémunération est prolongé au-delà du premier accueil et jusqu’à ce que l’assistant.e familial.e ait atteint les 90 jours de travail effectif.

Toutefois, ce versement est limité à quatre mois consécutifs. Au-delà, le contrat de travail est rompu selon les modalités prévues durant la période d’essai.

En 2019, lorsque l’assistant.e familial.e assume un accueil permanent continu, le salaire mensuel brut s’élève à :

  • pour  1 enfant accueilli : 169 SMIC horaire/mois
  • pour  2 enfants accueillis : 225.32 SMIC horaire/mois
  • pour  3 enfants accueillis : 281.37 SMIC horaire/mois

Lorsque un.e assistant.e familial.e assume un accueil permanent intermittent, le salaire mensuel brut s’élève à :

  • pour  1 enfant accueilli : 6 SMIC horaire/ jour
  • pour  2 enfants accueillis : 8 SMIC horaire/ jour
  • pour  3 enfants accueillis : 12 SMIC horaire/ jour

(Valeur du SMIC horaire au 1er janvier 2019 : 10.03 €)

À cette rémunération s’ajoute une indemnité d’entretien destinée à compenser les dépenses que l’assistant.e familial.e engage lors de la présence effective de l’enfant à son domicile.

Chaque situation d’enfant confié peut donner lieu au versement d’autres indemnités, primes, majorations.

Le saviez-vous ?

Qu'est-ce que l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) ?
En référence de l'article L221-1 du CASF le service de l'ASE assure la mission de prévention et protection de l'enfance en danger.

En savoir plus

L'assistant.e familial.e et sa famille ont l'obligation de discrétion et sont ainsi soumis au strict respect du secret professionnel. Ceci concerne toute information portée à la connaissance de l'assistant.e familial.e dans l'exercice de sa profession, tant au niveau des enfants accueillis que leurs parents et familles.

Télécharger

Contact utile