Développer la pratique du vélo

Utiliser sa propre énergie, c’est la façon la plus naturelle et la moins polluante de se déplacer. Et sur de courtes distances, c’est souvent la plus rapide. Le vélo est par ailleurs de plus en plus un moyen de découvrir un territoire qui attire les touristes. Alors pour inciter les Audois.es et les visiteurs à se déplacer à vélo pour les loisirs ou pour les trajets quotidiens, le Département a élaboré une véritable politique, un plan vélo départemental à l’horizon 2020.

Les objectifs du plan vélo départemental

Le plan vélo 2018-2022 est un projet cohérent et global qui vise à proposer aux cyclistes des itinéraires continus et sécurisés plus nombreux qu’aujourd’hui.

Tripler le réseau de pistes cyclables

Il existe déjà plus de 550 km de voies vertes et de véloroutes qui traversent le département. D’ici 2020, le plan prévoit d’atteindre 1500 km de voies cyclables afin d’encourager toutes les pratiques du vélo.
Grands itinéraires reliant les principales attractivités touristiques (Canal du Midi, Piémont pyrénéen, rigole de la Plaine, axe littoral …), voies complémentaires (Carcassonne-Limoux, Carcassonne-Narbonne, Narbonne-Béziers), aménagements des dessertes des agglomérations, itinéraire reliant les sites cathares, plan vélo dans les collèges … toutes ces pistes sont à l’étude.

Encourager les différentes pratiques

Faire du vélo un moyen de déplacement utilitaire

Le plan vélo prévoit de développer des réseaux cyclables locaux cohérents à l’échelle des communes  et de faciliter leur articulation avec d’autres modes de déplacement. L’objectif ? Augmenter l’utilisation du vélo dans les déplacements quotidiens (domicile-travail, domicile-collège …).

Faciliter les pratiques "tourisme et loisirs" 

Le week-end en famille comme pendant les vacances en mode “grande traversée”, la pratique du vélo fait partie des incontournables et présente un fort potentiel d’attractivité pour les touristes.

Le plan vélo encourage ces pratiques en traçant des itinéraires longues distances, complétés par un réseau d’itinéraires secondaires, à vocation plus locale.

Coordonner les différents acteurs

Le Département est le niveau adéquat pour construire un plan vélo cohérent. Mais le Département n’agit pas seul. Les communes, la Région et l’État sont aussi parties prenantes de la réalisation d’un parcours d’itinéraires cyclables global. Le plan vélo 2018-2022 prévoit donc de coordonner les démarches des différents intervenants pour une plus grande efficacité.