Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Les habitats > Les prairies et pâturages

Les prairies et pâturages

Les prairies permanentes sont des habitats devenus rares du fait de l’intensification agricole. Le terme " prairie " désigne tout écosystème de formation herbacée, qu’il soit naturel ou résultant de l’action de l’Homme. Plus abondants par le passé, en particulier dans les fonds de vallon régulièrement inondés, ces milieux ont souvent été drainés pour être cultivés. Rares en milieu méditerranéen, les prairies sont surtout présentes dans la moitié Ouest du département de l’Aude (Montagne Noire occidentale, Haute Vallée de l’Aude).

Comme les prairies, les pâturages sont devenus rares en dehors des secteurs de moyenne et de haute montagne. La présence de bétail est actuellement surtout localisée dans la Haute Vallée de l’Aude, la Montagne Noire et, surtout, les Pyrénées audoises. Dans les Pyrénées, il s’agit des " estives " où le bétail n’est présent qu’en été. Cette transhumance existe encore entre le Pays de Sault et le Massif du Madres. Ces milieux pâturés sont particulièrement riches en insectes, grâce à la présence des déjections animales qui attirent les insectes coprophages.

Ces deux types de milieux ouverts sont riches en proies de toutes sortes (mammifères, oiseaux, reptiles et insectes). Ils constituent de ce fait des terrains de chasse privilégiés pour les rapaces. Préserver les milieux ouverts, en évitant qu'ils s’embroussaillent, est donc une nécessité pour conserver les rapaces.

Les prairies naturelles sont l’habitat typique du Busard cendré mais aussi du Busard St Martin, qui construisent leurs nids au sol. De nombreuses autres espèces de rapaces utilisent ces milieux ouverts pour chasser : Aigle botté, Faucon crécerelle, Buse variable, Circaète Jean-le-Blanc, Milan noir, Effraie des clochers, Chouette hulotte, Hibou moyen-duc, Petit-Duc scops et Chevêche d’Athéna.

Les pâturages sont fréquentés par le Busard cendré et St Martin, l’Aigle botté, le Faucon crécerelle, la Buse variable, le Circaète Jean-le-Blanc, le Milan noir, l’Effraie des clochers, la Chouette hulotte, le Hibou moyen-duc, le Petit-Duc scops et la Chevêche d’Athéna.

En altitude, le Percnoptère d’Egypte et le Vautour fauve y recherchent des cadavres de bétail. L’Aigle royal, et, plus rarement, la Chouette de Tengmalm peuvent également y venir pour chasser.