Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Les habitats > La ripisylve

La ripisylve

Les cours d’eau permanents, et temporaires, permettent l’installation de plusieurs espèces d’arbre à feuilles caduques le long des rives. Du latin " ripa ", signifiant " rive " et " sylva ", signifiant " forêt ", la ripisylve caractérise la végétation arborée bordant les cours d’eau.

En milieu méditerranéen, la ripisylve accueille une biodiversité très importante puisqu’elle sert de refuge à de nombreuses espèces animales qui ne sont pas strictement méditerranéennes. Sur le littoral audois, hormis les alignements de platanes ou de mûriers platanes, seules ces formations arborées accueillent des essences à feuilles caduques, qui ne peuvent survivre loin de l’eau.

De même, en plaine agricole, ces ripisylves sont souvent les seuls refuges pour les espèces forestières qui ne trouvent plus, à cause d’une agriculture trop intensive (arrachage des haies et des vergers), de milieu adéquat pour leur reproduction.

La densité et la largeur des ripisylves varient considérablement selon la faculté du sol à retenir l’eau. Une pente faible et des inondations fréquentes favorisent le développement de la végétation. Parmi les espèces végétales les plus caractéristiques de ce milieu, citons les Saules blanc et rouge, les Peupliers blanc et noir, l’Aulne et le Frêne. De nombreux arbustes se développent en sous-bois, au soleil ou, au contraire, à l’ombre des grands arbres : Troène, Fusain, Sureau noir, Cornouiller sanguin…etc.


Les rapaces nichant en ripisylve sont nombreux : Buse variable, Epervier d’Europe, Aigle botté, Milan noir, Faucon hobereau, Chouette hulotte, Petit-Duc scops et Hibou moyen-duc.