Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Petit Duc Scops

Petit Duc Scops

(Otus scops)

Voir l'image en grand

Photo : Matthieu Vaslin

Nom occitan : Duganèl

Longueur : 19 -21 cm

Envergure : 47 à 54 cm

Poids : mâle > 60 à 80 g / femelle > 90 à 135 g

Longévité : 6-7 ans

Effectif : non estimé

Migration : Partiellement migrateur, quelques oiseaux du Sud de l'Europe (Espagne, Corse,…) sont sédentaires.

Identification : Le Petit-duc scops est l'un des plus petits des rapaces nocturnes d'Europe. De taille inférieure au Merle noir, il se distingue par ses yeux jaunes, sa silhouette svelte avec des aigrettes érectiles, quasi-invisibles lorsqu'il est calme. Son plumage mimétique le rendant difficilement détectable dans les branches des arbres, le Petit-duc scops ne révèle sa présence que par un "tiou" flûté, répété toutes les 2 ou 3 secondes au crépuscule et surtout pendant la nuit.


Répartition : Le Petit-duc scops est une espèce paléarctique qui se reproduit du Portugal jusqu'au lac Baïkal au sud d'une ligne Paris-Moscou et atteint les pays du Maghreb et l'Irak.
En Europe, l'espèce occupe exclusivement les pays de la moitié sud du continent.
En France, il est surtout présent dans la moitié sud du pays et en Corse. L'espèce est excessivement rare au-dessus de la Loire et seules subsistent des petites populations plus ou moins régulières dans le Jura, l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Savoie et la région Centre.
Dans l'Aude, nicheur assez répandu mais rarement abondant, il est présent sur le littoral, la plaine jusqu'au Carcassonnais, le Minervois, la Haute Vallée de l'Aude et les Corbières (évite les Corbières humides) pour atteindre 1 200 m dans les Pyrénées.


Reproduction : 3 à 6 œufs sont pondus fin avril ou courant mai. Les jeunes quittent le nid en juillet.



Habitat :
Nichant dans des trous d'arbres ou de murs, le Petit-duc scops occupe préférentiellement les milieux semi-ouverts constitués de landes, de friches ou de prairies, comportant obligatoirement de vieux arbres creux. Les ripisylves ou les bois entrecoupés de clairières sont également très recherchés de même que les ruines et les parcs boisés isolés ou les alignements de Platanes situés au cœur des villages.


Régime alimentaire : Le régime alimentaire du Petit-duc scops est très majoritairement insectivore (près de 90%). Il chasse surtout des orthoptères (sauterelles et criquets) ainsi que des papillons nocturnes. Le reste de son menu se compose d'araignées, de myriapodes (scolopendre), de micromammifères et d'oiseaux (petits passereaux).

Voir l'image en grand