Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Chouette de Tangmalm

Chouette de Tangmalm

(Aegolius funereus)

Voir l'image en grand

Photo : Romain Riols

Nom occitan : Milòca

Longueur : 22-27 cm

Envergure : 50 à 62 cm

Poids : mâle > 90 à 115 g / femelle > 120 à 195 g

Longévité : 8 ans

Effectif : 50-70 couples

Migration : sédentaire

Identification : Strictement nocturne, la Chouette de Tengmalm se caractérise par une large tête au front perlé de taches blanches et au disque facial pâle au contour noirâtre. Ses yeux jaunes à la pupille noire sont surmontés de deux sourcils blanchâtres lui donnant une expression étonnée. Le dessus du plumage est brun foncé avec des points blancs qui lui ont valu d'être appelée « chouette perlée » par les suédois.

Les jeunes ont un plumage entièrement brun chocolat et leur face brune est marquée de deux arcs sourciliers pâles se prolongeantjusqu'au bec.


Répartition : Espèce à caractère boréal, son aire de distribution mondiale forme une ceinture de 2 000 à 3 000 kilomètres de large recouvrant les zones forestières froides de l'hémisphère nord. En Europe, la Chouette de Tengmalm niche sur une bande continue de la Scandinavie à la Russie mais aussi dans les principales zones montagneuses : Alpes, Carpates, Balkans… En France, elle occupe les régions montagneuses (Vosges, Jura, Massif Central, Alpes, Pyrénées) et les principaux plateaux de l'Est (Ardennes, plateaux lorrains, champenois et bourguignons, Morvan).

La Chouette de Tengmalm n'est connue avec certitude que depuis une quarantaine d’années dans les Pyrénées et une vingtaine dans sa partie audoise où elle se limite aux boisements montagnards du Pays de Sault, principalement entre 1 300 et 1 800 m.


Reproduction :
Les 3 à 10 œufs sont pondus en mars/avril et les jeunes s’envolent en mai-juin.


Habitat :
D'une grande plasticité dans le choix du groupement forestier (massifs résineux d'altitude, forêts mixtes de moyenne montagne, boisements feuillus de plateau ou de plaine), la maturité du peuplement forestier avec de vieux arbres offrant des cavités favorables à la nidification conditionne sa présence. Dans l'Aude, la Chouette de Tengmalm est l’un des hôtes caractéristiques de la hêtraie-sapinière où elle utilise pour se reproduire les cavités creusées par le Pic noir.


Régime alimentaire : La Chouette de Tengmalm se nourrit essentiellement de micro-mammifères forestiers (mulots et campagnols). Les oiseaux et les insectes ne constituent qu'une proportion faible de ses proies.

Carte de répartition

Voir l'image en grand