Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Vautour fauve

Vautour fauve

(Gyps fulvus)

Nom occitan : Voltoràs

Longueur : 95-100 cm

Envergure : 240-280 cm

Poids moyen : 6-11 kg

Longévité : 40 ans

Effectif : 26 couples

Migration : Sédentaire. Les jeunes et immatures sont erratiques.

Voir l'image en grand

Photo : Sylvain Albouy

Identification : Sa grande envergure, ses larges ailes aux longues rémiges digitées, sa queue très courte et sa tête claire assez visible, le rendent facilement identifiable en vol. Il présente un corps brun, de nuance variable, et une collerette en duvet blanc chez les adultes (brune chez les jeunes) entourant son long cou. Planeur d’exception, le Vautour fauve utilise les courants ascendants pour se mouvoir et il est ainsi rare de l’observer en vol battu, sauf par mauvaises conditions aérologiques. Rarement isolé, il est souvent observé en train de cercler en groupe à la recherche de cadavres d’animaux.


Répartition : Le Vautour fauve est une espèce à distribution mondiale étendue à l’Eurasie et l’Afrique. En Europe, il est surtout présent sur le pourtour méditerranéen, les Balkans, dans l’ensemble de la Turquie et du Caucase. En France, l’espèce occupe la partie occidentales des Pyrénées et a été réintroduit avec succès depuis les années 1970 dans le Sud du Massif Central puis dans le Sud des Alpes. Dans l'Aude, la présence de plus en plus régulière de ce vautour depuis 2006 a abouti à l’installation spontanée d’une colonie en 2011 dans les Pyrénées.


Reproduction : Un seul œuf est pondu fin-janvier. Le jeune s’envole donc généralement fin-juillet.


Habitat :
Nichant en colonies qui peuvent comprendre plusieurs dizaines de couples, les milieux rupestres (falaises) lui sont indispensables pour la reproduction. Ayant besoin de courants d’air ascendants, ces grands planeurs s’installent dans des escarpements rocheux au voisinage de larges vallées, de hauts-plateaux, de causses et de plaines. Le territoire de prospection alimentaire est évalué à plusieurs centaines de milliers d’hectares. Adapté à la pratique du vol à voile, le Vautour fauve est capable de déplacements de plusieurs centaines de kilomètres en une seule journée.

Régime alimentaire : Le Vautour fauve est un rapace nécrophage spécialisé dans les mammifères de taille moyenne ou grande. S'il dépend presque exclusivement des troupeaux d’ongulés domestiques, les carcasses d’ongulés sauvages (isards, bouquetins, mouflons, chevreuils) sont également appréciées. A ce titre, il est considéré comme un équarrisseur naturel en débarrassant la nature de cadavres susceptibles de provoquer des pollutions bactériologiques. Des attaques sur des animaux vivants lui sont régulièrement imputés alors que ces cas sont rarissimes et ne concernent que des animaux dans l’incapacité de survivre. Le Vautour fauve ne s’en prend jamais à un animal vivant en bonne santé.