Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Faucon hobereau

Faucon hobereau

(Falco subbuteo)

Nom occitan : Moisset mostachut

Longueur : 29 à 35 cm

Envergure : 70 à 84

Poids : mâle > 130 à 230 g / femelle - 150 à 340 g

Longévité : 11 ans

Effectif : 125-150 couples

Migrateur

Voir l'image en grand


Identification : Le Faucon hobereau est un faucon à l’allure élégante. Observé de loin, l’aspect général sombre, les ailes effilées et la queue assez courte rappellent la silhouette d’un grand martinet. De plus près, le dessus de la tête et du corps sont ardoisé, les joues blanches et le dessous est blanc largement rayé de brun noir avec les culottes d’un roux vif, caractéristique des adultes. Le vol remarquable est souple, rapide et acrobatique.

Répartition : Le Faucon hobereau niche en Europe et à travers toute l’Asie jusqu’à l’île de Sakhaline et est également présent en Afrique du Nord. En Europe, l’espèce est absente d’Islande, d’Irlande, du nord de la Grande-Bretagne et des îles de la Méditerranée sauf de Corse. En France, la répartition de l’espèce en période de reproduction couvre la majorité des régions, excepté une grande partie de l’Ile-de-France, le nord de la Bretagne et les zones les plus élevées des Alpes et des Pyrénées.

Dans l’Aude, c'est un nicheur assez rare inféodé à l’étage collinéen et montagnard inférieur (souvent à proximité des retenues d’eau), en plaine principalement en ripisylve (Aude, Hers, Orbieu)


Reproduction : 1 à 4 œufs sont pondus en mai. Les jeunes quittent le nid en juillet-août.


Habitat :
Le Faucon hobereau apprécie particulièrement les zones ouvertes et semi-ouvertes comportant des bois, des landes, des prairies, des cultures de préférence à proximité de cours d’eau, d’étangs ou de lacs. Les couples nicheurs s’installent donc dans les grands arbres (ripisylves, boqueteaux, lisières de bois, forêts clairièrées) situés le plus souvent à proximité d’espaces découverts leur servant de terrains de chasse.

Régime alimentaire : Son vol agile et rapide lui permet de se spécialiser dans la chasse des petits passereaux (hirondelles, alouettes, étourneaux...) et des insectes aériens (libellules ou hannetons) qu'il capture en vol. La capture de chauves-souris est également régulière.

Carte de répartition

Voir l'image en grand