Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Milan royal

Milan royal

Milvus milvus

Nom occitan : Coaforcat

Longueur : 61 - 66 cm

Envergure : 145 - 165 cm

Poids : mâles > 800 - 1050 g / femelles > 900 - 1350 g

Longévité : 25 ans

Effectif : 0-2 couples

Migration : Partiellement migrateur (seuls les oiseaux du Nord de l'Europe sont migrateurs).

Voir l'image en grand

Photo : Romain Riols

Identification : Le Milan royal est très facile à identifier grâce à sa longue queue rousse triangulaire, profondément échancrée, typique de l’espèce. La tête est blanchâtre et le plumage brun rouge dessus et roux rayé de brun dessous. Les ailes sont tricolores dessus et on peut observer au-dessous deux larges taches blanches au niveau des poignets.


Répartition : Endémique de l'Europe, le Milan royal se rencontre dans une étroite bande reliant l’Espagne à la Biélorussie. Au total, cinq pays (Allemagne, France, Espagne, Suisse et Suède) abritent près de 90 % de la population mondiale. En France, son aire de répartition en période de reproduction forme une diagonale allant du Sud-Ouest au Nord-Est avec cinq foyers principaux (Pyrénées, Massif Central, Jura, zones collinéennes du nord-est de la France et Corse).

Dans l'Aude, c'est un nicheur occasionnel dont la pemière preuve de reproduction date de 2007 sur le Plateau de Sault. Des couples présents en période de reproduction sont parfois observés sur différents secteurs du département sans que la nidification y soit confirmée (Cabardès, Piège, Razès, Quercorb, Hautes Corbières).
Migrateur : la quasi-totalité de la population mondiale hiverne en Espagne et, dans une moindre mesure, en France.

Reproduction : 2 à 3 œufs sont pondus en mars-avril. Les jeunes quittent le nid entre fin juin et fin juillet


Habitat :
Le Milan royal est typiquement une espèce des zones agricoles ouvertes associant l'élevage extensif et la polyculture. En France, les paysages vallonnés constituant le piémont des massifs montagneux où les surfaces en herbage (pâtures, prairies) sont généralement majoritaires lui conviennent parfaitement.

Régime alimentaire : Le Milan royal est l'un des rapaces les plus opportunistes qui soit. Son régime alimentaire est très varié : mammifères, micromammifères, poissons, oiseaux, invertébrés, lombrics qu'ils soient vivants ou morts… Ecumeur, parasite et prédateur à la fois, il ramasse des bêtes mortes, chaparde des proies dans l'aire d‘autres rapaces, hante les dépôts d’ordure et précède même les vautours sur les cadavres. Il saisit également de petits animaux vivants (rats, campagnols, lézards, grenouilles,…) et à l’occasion, pille des nids, capture des insectes et glane même des lombrics dans les champs.

Carte de répartition

Voir l'image en grand