Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Jeunesse & Sport > Activités sportives > Les Audois y sont ! > Jeux olympiques 2016

Jeux olympiques 2016

Les Jeux olympiques ont eu lieu à Rio du 5 au 21 août 2016 : une occasion sportive magnifique pour soutenir trois champions audois qui ont représenté la France dans leurs catégories respectives : Automne Pavia pour le judo, Valentin Belaud en pentathlon, et Victor Koretzky en VTT.

Les dates des épreuves des champions audois

Voici les dates des passages aux épreuves de nos trois champions audois aux Jeux olympiques de Rio 2016 :

Automne Pavia > le 8 août (judo)

Victor Koretzsky > le 20 et 21 août (VTT)

Valentin Belaud > le 18, 19 & 20 aôut (pentathlon)

Rencontre avec Automne Pavia

En piste pour les Jeux olypiques à Rio, la judoka Automne Pavia qui a grandit près de Carcassonne, est plus combative que jamais.

Comment s'est passé votre entraînement en vue des prochains J.O ?

Il reste très similaire aux autres. J’ai le même rythme : soit environ 6 h/jour pendant 5 jours. La différence se joue sur une préparation plus individualisée.

Quels bénéfices retirez-vous de votre stage au Japon ?
C’est le meilleur endroit du monde pour faire du judo! Cela m’a fait un bien fou, j’ai beaucoup travaillé et essayé de nouvelles choses. J’en suis repartie plus forte.

Quels sont vos objectifs ?
Je n’ai qu’un seul but : être championne olympique, le reste ne m’intéresse pas. Je souhaite juste gagner la plus grosse compétition au monde que représentent les JO !

Quelle image revêt le judo français à l'international ?
Le judo français, à l'international, est un judo fort. L’équipe de France y est vue comme forte, soudée. La France fait partie des pays les plus professionnels pour la préparation et le suivi des athlètes.

Quel est, pour l'instant, votre plus beau souvenir de compétition ?
Ma première victoire au tournoi de Paris à Bercy pour laquelle je partais outsider ...Et bien sûr ma médaille de bronze aux JO de Londres, l’émotion est inoubliable.

Rencontre avec Valentin Belaud

« L'or pour cible »


Après une 4e place aux derniers Mondiaux de pentathlon, Valentin Belaud est plus que jamais motivé pour se qualifier aux J.O de Rio.

Pratiquer un sport à haut niveau requiert persévérance et rigueur, pourquoi avoir choisi le pentathlon ?

Enfant, j’étais hyperactif. J’ai commencé le pentathlon par hasard, dans un club de la garde républicaine où mon père travaillait. Escrime, natation, course à pied, tir au pistolet, saut d’obstacles à cheval, voilà ce qui a canalisé mon énergie et m’a permis de trouver mon équilibre.

À quoi ressemblent vos journées ?

Nous avons 35 h d’entraînement par semaine : un temps plein ! Tir de 9 h à 10 h, puis 30 minutes de musculation, 45 de footing et 1 h de natation, jusqu’à 13 h 15. Après une pause, à 17 h, vient l’escrime jusqu’à 19 h puis des soins et de la kinésithérapie.

Au vu des prochains Jeux Olympiques de Rio, votre rythme a-t-il changé ?

Si je suis plus vigilant à mon hygiène de vie, mon rythme d’entraînement n’a pas véritablement changé. Ma préparation est régulière et a commencé depuis longtemps, c’est un travail au long cours.

Quelles qualités sont indispensables au pentathlon ?

La polyvalence, l’adaptation, être complet. On ne peut pas se permettre de ne viser qu’une ou deux épreuves. Il faut être bon partout tout en ayant un point fort. C’est essentiel.

Et quel est votre point fort ?

C’est l’épreuve de combiné (ndlr : pour laquelle Valentin détient le record du monde) qui comprend du tir au pistolet et de la course à pied. J’aime faire les choses à fond, je ne supporte pas l’échec !

Quel est votre moteur ?

C’est ma passion. En vacances, je suis ravi de me détendre mais surtout impatient de reprendre les entraînements ! J’aime faire les choses à fond, je ne supporte pas l’échec. Je suis compétiteur dans l’âme.

Victor Koretzky : un grand champion prometteur


Victor Koretzky, né le 26 août 1994 à Béziers. Il est coureur cycliste spécialiste de VTT cross-country et du cyclo-cross. Son frère Clément est également cycliste.

A la suite d'une très belle carrière en Junior de 2009 à 2013, Victor Koretzky devient professionnel en 2014 en entrant dans l'équipe BH-SRSuntour-KMC. Il est espoir deuxième année, vainqueur de la coupe du monde espoir de VTT à Cairns en Australie, troisième du classement général de la coupe du monde espoir de VTT, deuxième du championnat de France espoir de VTT aux Ménuires, quatrième de la coupe du monde en espoir de Nové Město pod Smrkem en République tchèque, cinquième de la coupe du monde espoir d’Albstadt en Allemagne, quatrième de la coupe du monde espoir du Mont Sainte-Anne au Canada, sixième de la coupe du monde espoir de Pietermaritzburg en Afrique du Sud, vainqueur de la coupe de France espoir de Lons-le-Saunier et deuxième au scratch, et cinquième du championnat de France espoir de cyclo-cross à Lignières.

En 2015, il devient pour la deuxième fois champion du monde du relais mixte en VTT (avec Jordan Sarrou, Antoine Philipp et Pauline Ferrand-Prévot).

Victor Koretzky fera partie aux côté de Julien Absalon et Maxime Marotte, du trio français de VTT masculin pour les Jeux olympiques de Rio en août. Il a conquis la 3e place qualificative pour les J.O grâce à son podium, fin mai, en Coupe du monde, dans les Vosges.