Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Rapaces de l'Aude > Les espèces de rapaces de l'Aude > Aigle de Bonelli

Aigle de Bonelli

(Hieraaetus Fasciatus)

Voir l'image en grand

Photo : François Chabardès

Nom Latin : Aquila fasciata
Nom occitan : Agla coabarrat

Longueur : 55-65 cm

Envergure : 145-165 cm

Poids moyen : mâ1e > 1,4-2,2 kg / femelle : 2,1-3 kg

Longévité : 25-30 ans

Effectif : 2 couples

Migration : Sédentaire. Les jeunes et immatures sont erratiques (la plupart partent en Espagne).


Identification : De taille moyenne , l’Aigle de Bonelli adulte présente un fort contraste entre le corps blanc et le dessous des ailes noir. Vu de dessus, la tache blanche diffuse sur le dos formant un "dossard" blanchâtre de grandeur variable entre les épaules est caractéristique. Les jeunes sont roux. Le plumage adulte est acquis généralement au bout de 5 années.


Répartition : L’Aigle de Bonelli a une large répartition mondiale, de l’Afrique du Nord à l'Indonésie, en passant par le bassin méditerranéen et l’Asie Mineure. En Europe, il habite toute l'Espagne (majorité des effectifs européens) et les régions méditerranéennes (Grèce, Sicile, Sardaigne). En France, 33 couples nichent encore sur le pourtour méditerranéen (Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ardèche) en 2014. Dans l’Aude, avec un couple dans les Corbières et depuis le retour de l'espèce sur le massif de la Clape en 2013, deux couples se reproduisent.


Reproduction : Deux œufs sont pondus fin février ou début mars. Généralement, un seul jeune survit et quitte l’aire en juin.



Habitat :
Emblème de la garrigue, l’Aigle de Bonelli recherche les milieux à végétation basse et clairsemée pour chasser, entrecoupés de chaînons et de gorges calcaires pour y installer son aire.


Régime alimentaire : Son régime alimentaire se compose en prépondérance des oiseaux (76% en Languedoc-Roussillon) : Perdrix rouge, corvidés, pigeons en garrigue ; Héron cendré, Buse variable, canards ou goélands sur les étangs. Les lapins, lièvres, écureuils et autres lézards font également partie de son menu.