Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Social & Santé > Santé et de secours > Défibrillateurs

Défibrillateurs

60 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque en France. Pour leur donner une chance, il faut agir très vite. Avec les maisons de santé, les défibrillateurs font partie de la politique du Conseil général qui consiste à maintenir la possibilité pour tous de recevoir des soins près de chez soi. Pour cela, le Conseil général de l'Aude a initié une démarche innovante consistant à doter les communes qui le souhaiteraient de défibrillateurs cardiaques.

Qu'est ce qu'un défibrillateur ? A quoi sert cet appareil ?

L'arrêt cardio-ventilatoire, ou arrêt cardio-respiratoire, est l'arrêt de la circulation du sang et de la respiration chez un individu.

Un défibrillateur automatisé externe (DAE) est un appareil fonctionnant sur batterie capable d’analyser seul l’activité cardiaque d’une personne et – si nécessaire – d’administrer ou d’autoriser l’administration d’un ou plusieurs chocs électriques.

Une défibrillation précoce associée à une réanimation cardio-pulmonaire augmente fortement les chances de survie d'une personne en arrêt cardio-respiratoire présentant une fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l'adulte.

Comment marche un défibrillateur ?

Il faut d’abord fixer deux électrodes sur la poitrine du patient.
Le défibrillateur analyse automatiquement l’activité du coeur et si nécessaire administre un choc électrique.

Toute personne est aujourd’hui habilitée à utiliser un défibrillateur et cela sans aucune formation pré alable, ni même aucune information hormis celle dispensée par l’appareil lui-même. Le défibrillateur guide constamment l’utilisateur au cours de la procédure de réanimation par une combinaison d’informations vocales et/ ou de textes, de signaux sonores et de voyants lumineux.

Y a-t-il des formations à suivre ?

Dans chaque commune qui en a fait la demande, des initiations à l’utilisation des défibrillateurs auprès des élus et des agents des collectivités locales sont données. Une information est dans le même temps destinée à la population par les sapeurs-pompiers du service départemental d’incendie et de secours.

Y a-t-il un risque dans l’utilisation de l’appareil ?

Il n’existe pas de risque pour la victime car elle serait de toute façon condamnée si on n’effectuait aucun geste d’urgence. Le défibrillateur détermine automatiquement la nécessité du choc électrique et son intensité. Ainsi, il ne délivrera pas de choc s’il perçoit que le cœur a un fonctionnement ne nécessitant pas ce traitement.
Le pire serait de ne rien faire.

Toutefois, l’humidité excessive (pluie, victime mouillée) ou un environnement métallique (victime sur un échafaudage, etc) peuvent conduire à des difficultés d’ordre électrique (test automatique faussé ; choc électrique ressenti par les personnes se trouvant à proximité de la victime). C’est pourquoi le défibrillateur externe automatique (DEA) ne doit pas être utilisé tant que ces circonstances défavorables ne sont pas éliminées.

Combien y en a-t-il dans l'Aude ? Où sont-ils ?

  • 215 défibrillateurs ont été installés en zone de revitalisation rurale (ZRR), où la borne et l’appareil ont été financés par le Conseil général.
  • 89 ont été installés hors ZRR, où le Conseil général finance la borne et où les communes, en se regroupant, ont bénéficié d’un tarif préférentiel pour l’appareil.
  • 55 ont été installés dans les bâtiments départementaux.

Télécharger la liste des communes de l'Aude équipées de défibrillateurs [PDF - 122Ko] »