Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Le Département > Ses compétences > Solidarités > La protection de l'Enfance

La protection de l'Enfance

L'aide sociale à l'enfance (ASE) du Département, c'est assurer la protection des enfants en danger ou en situation à risque et aussi accompagner les familles ayant des difficultés d'ordre éducatif. Ainsi, le Président du Conseil général est responsable de plus de 700 enfants placés.

La prévention des mauvais traitements

Un enfant maltraité peut être victime de violences physiques, cruauté mentale, abus sexuels, négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique. Un enfant en risque de danger connaît des conditions d’existence risquant de mettre en danger sa santé, sa moralité, son éducation ou son entretien. L’ensemble de ces enfants dits "en danger" doivent être protégés. La première étape est l’information des autorités compétentes sur la situation des enfants en danger. Qu’elle émane de particuliers (voisinage, famille) ou d’intervenants médicaux, sociaux ou éducatifs, cette information doit enregistrée, évaluée et, si nécessaire, transmise aux autorités judiciaires qui pourront prendre des mesures de protection. Le traitement de ces informations est une mission importante des services sociaux Département qui travaillent dans ce domaine avec les Autorités Judiciaires et l’Education Nationale. Pour faciliter cette collaboration, un Protocole pour la Coordination des Interventions Administratives et Judiciaires a été signé entre les principaux partenaires, et un Guide du Signalement présente aux professionnels concernés les modalités de prise en compte des informations relatives aux enfants en danger.

Les actions de prévention

Il peut s’agir d’actions de prévention individuelle, visant à aider les familles à mieux prendre en charge l’éducation de leurs enfants, soit par des aides financières, les allocations mensuelles, soit par la prise en charge de l’intervention d’une aide ménagère ou d’une travailleuse familiale, soit par la mise en place d’une action éducative en milieu ouvert.

Il peut également s’agir d’actions de prévention collective, destinées à des groupes de jeunes en situation ou en risque de marginalisation sociale.


La prise en charge physique des enfants

La priorité du Conseil Général est le maintien des enfants dans leur famille naturelle. Cependant, dans certains cas ce maintien est impossible : plus de six cents enfants dans l’Aude sont placés soit à la demande de leurs parents, lorsque ceux-ci ne peuvent temporairement pas les prendre en charge, soit par décision judiciaire. Les enfants peuvent alors être accueillis chez une assistante maternelle ou dans l’une des maisons d’enfants à caractère social du département. En cas d’urgence, les mineurs peuvent également être accueillis dans l’une des deux structures accueil enfance du département.
Des structures d'accueil non traditionnelles ont été également mises en place à l'attention des adolescents en difficultés.

Adoption et parentalité

L’adoption

Il appartient au Président du Conseil Général de délivrer l’agrément aux personnes qui souhaitent adopter un enfant. Cet agrément est délivré après une enquête sociale et une évaluation psychologique.

Un soutien à la parentalité
Piloté par le Conseil Général dans le cadre de ses compétences sociales, le Réseau d'Écoute, d'Appui et d'Accompagnement des Parents (REAAP) de l'Aude est constitué de parents et de professionnels (travailleurs sociaux, psychologues, enseignants…). Il a pour vocation d'aider les familles à dépasser les difficultés quotidiennes auxquelles elles sont confrontées.