Département de l’Aude
Allée Raymond Courrière
11855 CARCASSONNE Cedex 9

Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité > Orchidées de l'Aude > Découvrez les orchidées de l'Aude > Je m'enivre d'amour pour la belle

Je m'enivre d'amour pour la belle

Ça y est, notre orchidée a su se préserver des prédateurs en tous genres et cette année, enfin, elle va fleurir. Dans l’Aude, qui est un des départements français les plus riches en espèces, la floraison de certaines espèces peut débuter dès janvier vers le littoral pour se terminer à l’automne, vers septembre ou octobre.

Mais, revenons à notre orchidée. Il lui faut maintenant convoler en juste noce pour la deuxième fois. Et là, ce n’est plus avec ce triste champignon mais avec un insecte. Pour ce faire, madame a dévoilé ses plus beaux atours : les fleurs. Mais au lieu de bêtement ouvrir quelques sépales et pétales, notre amie a développé un stratagème à faire saliver les plus grands séducteurs. Cette fleur, probablement issue de la famille des lys, a transformé un de ses pétales en labelle qui imite à la perfection l’insecte pollinisateur.

En plus, ce labelle, bien souvent pourvu de pilosité, est un magnifique terrain d’atterrissage pour les insectes. Ce stratagème peut toutefois avoir des limites, aussi madame n’en reste pas là. Ne voilà-t-il pas qu’elle secrète maintenant quelques phéromones. Les mêmes que madame insecte utilise pour attirer monsieur ! Le fin du fin, c’est que notre orchidée s’est aperçue que les mâles sortaient quelques jours avant les femelles. Aussi ces derniers cherchent en vain une partenaire. Quelle aubaine ! Et voilà notre petit hyménoptère s’agrippant de toutes ses pattes au labelle croyant ainsi féconder sa tendre et chère. Au lieu de cela, il se retrouve avec deux petits sacs de pollen accrochés derrière les antennes. Pour certaines ophrys, la pilosité du labelle étant inversée, notre mâle se met la tête en bas et reçoit les sacs à pollen sur l’extrémité de l’abdomen jusqu’au prochain terrain d’atterrissage.